• Accueil

    Le projet Outiller les jeunes face à l’hypersexualisation vise à sensibiliser les jeunes et les adultes qui les accompagnent aux phénomènes d’hypersexualisation sociale et de sexualisation précoce ainsi qu’à proposer des pistes de réflexion et d’action.

    Nous assistons présentement à une banalisation et à une surenchère sexuelles, via certains médias notamment, et plusieurs s’inquiètent de l’impact possible auprès d’un jeune public. Confrontés à de nouvelles réalités sociosexuelles, il importe de documenter ces phénomènes, de susciter la réflexion critique, de bonifier les interventions et d’offrir des outils pédagogiques qui aideront les intervenants et les intervenantes dans une démarche d’éducation à la sexualité.

    La sexualisation précoce des enfants et des jeunes est devenue une préoccupation sociale et le Projet Outiller les jeunes face à l’hypersexualisation constitue une référence quant aux actions préventives et éducatives à entreprendre en la matière. Notre expertise est sollicitée non seulement de la part d’institutions québécoises, mais aussi canadiennes et de l’étranger. Ainsi, la large diffusion et la forte appréciation de nos réalisations ont répondu aux besoins des acteurs terrain pour une démarche d’éducation à la sexualité et de prévention de la violence sexuelle.

    À notre connaissance, peu de projets liés à la prévention des phénomènes d’hypersexualisation sociale et de sexualisation précoce s’inscrivent comme le nôtre dans une telle continuité, où formations et outils pédagogiques se basent sur une recherche-intervention. Sans compter qu’une telle façon de faire crée des ponts entre le milieu de la recherche universitaire et la collectivité favorisant ainsi la démocratisation du savoir et le transfert des connaissances.

    Le projet est dirigé par Francine Duquet, Ph.D., sexologue et professeure à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).